Michna Avot 2,1 — 5e partie

Dans le troisième énoncé de cette michna, Rabbi parle de gain et de perte matériels, ce que dénote sans ambiguïté son emploi du terme hefsed. Rabbi ne projette donc pas le salaire ou la perte des mitsvot dans des arrière-mondes, paradis ou enfer. En quoi consiste alors son injonction à mesurer le salaire ou la perte de l’observance des commandements, alors même que, selon son deuxième énoncé, leur salaire et leur perte nous sont inconnus? Selon nous, Rabbi parle d’un salaire qui se donne dans le vécu, qui n’est pas immédiatement perceptible, mais qui se révèle rétrospectivement. >>> pdf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s