Michna 1,11 — 4/4

La profanation du Nom se définit d’après ses occurrences dans le Pentateuque comme une falsification de la qédoucha, que nous rendons par le terme d’excellence. La qédoucha est une qualité invisible, ce qui dit quelque chose de la nature de la sainteté et de l’excellence.

La suprême excellence reste Dieu, avec laquelle on ne peut jamais se confondre. L’effort vers l’excellence amène la suprême excellence à passer de l’invisible au visible. >>> pdf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s